Communauté Catholique Recado


"La Communauté Recado, existe pour annoncer la gloire de Jésus Christ Ressuscité, en incitant autrui à une expérience personnelle avec le Dieu vivant. Elle a la musique comme principale moyen d'évangélisation."

15 janvier 2014

Concours 14 Stations pour les artistes

Le « 14 Stations » est un concours organisé par la Cathédrale de Toulon et la Communauté Recado, soutenu par la « Diaconie de la Beauté »,  a pour objectif d’élire 14 œuvres de peintres différents, chacune correspondant à une station du Chemin de Croix. Les œuvres choisies seront exposées sur le Chemin de Croix traditionnel du Vendredi Saint conduit à travers la ville par Mgr Dominique Rey.
 Les œuvres seront exposées dans la Cathédrale de Toulon du 22 février au 28 février 2014 où elles seront soumises au vote du public (paroissiens et visiteurs).

La Communauté Recado, est née au Brésil en mai 1984. Elle a pour charisme principal de mettre l’art au service de l’évangélisation (danse, théâtre, musique, peinture…). Présente à Toulon depuis septembre 2006, à l’appel de Mgr Dominique Rey, elle est associée à la Paroisse de la Cathédrale Notre Dame de la Seds à Toulon, où elle contribue aux différentes activités de la Paroisse.


La Diaconie de la Beauté s’est constituée en service d’Église, proposant à tous les artistes chrétiens désireux d’inscrire leur foi et leur pratique artistique dans une même démarche, un cadre accueillant et bienveillant au sein même de l’Église.

Chronogramme :

- Vernissage 16h le 22 février 2014
- Du 22 février au 28 février 2014 – Exposition des œuvres et vote du public ;
- Vendredi 18 avril 2013 – Exposition des œuvres au centre ville sur le parcours du Chemin de Croix en présence de Mgr Rey.  Elles resteront exposées à la Cathédrale après le chemin de croix jusqu’au samedi 19 avril à 18h.


7 janvier 2014

Témoignage de Alain Vignal


 " J’en avais surtout une connaissance très intellectuelle et Recado m’a permis de la faire descendre dans mon propre cœur."

Français élevé dans une famille catholique non pratiquante originaire du Var, je n’ai pas reçu d’éducation religieuse et j’ai grandi sans jamais aller à l’église. C’est à 20 ans, lors d’une quête spirituelle du sens de ma vie, que j’ai vécu une véritable conversion, faisant l’expérience personnelle de l’existence de Dieu et de son amour pour moi. Devenu professeur d’histoire, marié à la cathédrale Sainte-Marie de Toulon, père de famille, j’ai commencé à m’impliquer dans divers services proposés par l’Église à Toulon, ma ville de résidence. Étant de sensibilité traditionnelle, j’ai choisi avec ma famille, en 2004, la paroisse Saint-François-de-Paule, qui suit la forme extraordinaire du rite romain (la messe en latin selon le missel de 1962), tout en entretenant de bonnes relations avec des prêtres et des fidèles d’autres paroisses du diocèse.
C’est notamment par mon appartenance à la confrérie des Pénitents noirs de Toulon (groupe de laïcs engagés dans la pénitence, la charité et le service des processions en habit de cérémonie), créée en octobre 2006 et basée à la fois à la cathédrale et à Saint-François-de-Paule, que je suis entré en contact avec la communauté Recado dès son installation à la cathédrale à la même époque. Ce contact, bien que positif, n’a d’abord été qu’épisodique et limité. C’est en 2011, par l’amitié avec une Française entrée dans la communauté, Cynthia, que j’ai commencé à découvrir la richesse de Recado, à me rendre à certaines des activités proposées (notamment les soirées de louange) et à connaître davantage quelques membres de la communauté. Le départ de Cynthia pour le Brésil en juin 2012 a coïncidé avec une augmentation de mon travail professionnel, ce qui a considérablement diminué mes contacts avec Recado pendant plusieurs mois.
La messe de renouvellement des engagements de la communauté, en février 2013, m’a soudain permis de mieux faire connaissance avec chacun des membres et de tisser des liens d’amitié avec eux, en particulier les nouveaux arrivants. Tout en gardant ma paroisse du dimanche, je suis venu de plus en plus régulièrement aux activités de Recado (messes de semaine animées, soirées de louange, messe des artistes, animations de rue). D’une part, j’ai été séduit par la beauté des chants, toujours chantés de façon très digne et soignée, et la profondeur de la dévotion des membres, notamment envers le Sacré Cœur et envers Marie. La soirée « Cœur à cœur », que j’ai suivie deux fois en juin, m’a particulièrement bouleversé par son intensité spirituelle. D’autre part, j’ai appris à apprécier les qualités de tous les membres, chacun avec sa personnalité, notamment le sourire, l’écoute, la faculté d’accueillir les autres avec sincérité et bienveillance, la modestie du responsable Alexandre. Au fil du temps s’est bâtie une amitié profonde sur des bases spirituelles avec les missionnaires, qui ont pris une place importante dans ma vie. Le contact des membres de Recado m’a permis d’expérimenter l’authenticité de la communauté, la cohérence entre la vie des missionnaires et ce qu’ils proclament.
Enfin et surtout, la découverte de la pratique de l’Heure sainte, tous les vendredis entre 10 h et 11 h, à partir de l’été 2013, a été une étape essentielle dans le progrès de ma vie spirituelle. J’y suis d’abord allé par curiosité, puis j’y suis retourné très régulièrement, attiré comme par un aimant et encouragé par un trou très opportun dans mon emploi du temps professionnel, certainement organisé par la Providence. J’étais déjà très sensible à l’adoration eucharistique et à la dévotion au Sacré Cœur (que j’ai notamment approfondie durant un pèlerinage à Paray-le-Monial), qui sont pratiquées dans ma confrérie des Pénitents noirs. Cependant, la structure originale de l’Heure sainte, qui développe des temps successifs d’adoration, de réparation, de supplication et d’action de grâces en mêlant des textes bibliques et des chants d’une grande profondeur, m’a beaucoup apporté et a changé ma vision du Sacré Cœur : j’en avais surtout une connaissance très intellectuelle et Recado m’a permis de la faire descendre dans mon propre cœur. L’Heure sainte de Recado facilite la profondeur de mon adoration et remplit mon cœur de grâces, qui me sont particulièrement utiles quand je reprends le travail juste après ; elle est mon rayon de soleil du vendredi.


Pour toutes ces raisons, je suis très reconnaissant à la communauté Recado de Toulon de tout ce qu’elle accomplit dans la paroisse cathédrale et je souhaite de tout cœur qu’elle poursuive son apostolat. J’atteste que ce témoignage est sincère et réalisé de plein gré.

Alain (Toulon)

3 janvier 2014

Épiphanie


Le mot « Épiphanie » désigne les manifestations de Dieu aux hommes, et plus précisément sa venue dans le monde en un temps historique donné, en la personne de Jésus-Christ.

Du grec épiphanéia : « apparition » ; de épiphainéin : « paraître ou briller sur ». La Solennité de l'Epiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie.